Revenir à l'aperçu
Danse / Solo / 11+

Une forme brève

CANCELLED: Rémy Héritier

France
ANNULÉ

En arrivant dans la salle, Une forme brève se présente comme une installation : un plateau bordé de rideaux, ouvert dans ses plus grandes dimensions, où sont disposées trois sculptures minimales : une barre métallique, une clôture, des pendrillons dégagés du sol. 

Avant de se trouver là, ces objets étaient liés à d’autres usages. Ici, tout à la fois sculptures, scénographie, marqueurs spatiaux et de mémoire, ils posent le décor d’un potentiel d’action et d’un terrain à investir. 

Comment une chorégraphie peut-elle produire de la disparition ? Comment un acte artistique se fait oublier pour laisser le champ libre à « un bloc de réalité pure » sans renoncer à la fiction ni à la composition ? 

Je fais l’hypothèse que la danse n’est jamais cette chose qui s’agite dans les corps sous nos yeux. On ne voit pas la danse, on la fabule. Pareil au pistage animal, ce que l’on voit et entend n’en est que la trace, attestant de son passage comme de sa disparition. 

Disparaître, ici, c’est se livrer entièrement aux expériences conjuguées du flux, de l’incarnation, de l’intuition et intensifier au maximum les capacités d’attention des spectatrices et spectateurs.

Disparaître, c’est se trouver parmi les choses sans hiérarchie entre soi et l’environnement. 

Une forme brève est alors un flux ininterrompu de danse, de musique, de lumière, de voix mettant en présence des forces contraires, voire contradictoires, pour basculer dans des actions résolument concrètes. 

En sortant, on réalise qu’Une forme brève n’a cessé de s’éloigner de l’image aperçue 

Rémy Héritier est né en France en 1977. Il est danseur et chorégraphe. Depuis 1999 il performé et collaboré avec des artistes tels que Boris Charmatz, Laurent Chétouane, DD Dorvillier, Philipp Gehmacher, Mathilde Monnier, Jennifer Lacey, Laurent Pichaud, Loïc Touzé, etc. Il fonde sa compagnie GBOD! en 2003 et a créé depuis plus d’une dizaine de pièces présentées en France, en Europe, au Japon et aux Etats-Unis.

 Il engage à travers ses différentes écritures chorégraphiques des résurgences de strates temporelles et spatiales creusant ainsi l’épaisseur du passé pour parvenir au présent. Cette fouille archéologique dans un contexte donné, dans son histoire personnelle de la danse, dans celle de ses collaborateurs, lui permet d’étendre les contours de l’art chorégraphique à l’intertextualité ou au document, et convoquer ainsi de nouvelles poétiques du geste.


Atelier danse autour de son spectacle Une forme bève
Mercredi 02/12 de 13h30 à 15h30 – Budascoop Kortrijk 
Info & inscription: famke.struyve@budakortrijk.be

CHOREOGRAPHY & PERFORMANCE Rémy Héritier / MUSIC Eric Yvelin / LIGHT Ludovic Rivière / COSTUME Valentine Solé / SCULPTURE Gyan Panchal / ARTISTIC COLLABORATIONS Jean-Baptiste Veyret-Logerias (singing, voice), David Marques (outside eye) / PHOTOS Martin Argyroglo / PRODUCTION Anne Louchard, GBOD! / COPRODUCTIONS & RECEPTION STUDIO Centre chorégraphique national de Tours - Direction Thomas Lebrun, Atelier de Paris – CDCN, Centre d’art contemporain les Tanneries - Ville d’Amilly, Théâtre du Beauvaisis - Scène Nationale, Centre Chorégraphique National d’Orléans – Direction Maud Le Pladec, Kunstencentrum BUDA - Courtrai - Belgique, Prêt de studio : CCN de Roubaix, DRAC Hauts-de-France (2004-2019)

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Durée: 60 min

Lieu: Beauvais - Théâtre du Beauvaisis (res. +33 3 44 06 08 20)